1. La Population et les Ethnies


La population de la commune de Malanville est passée de 67.387 hbts à 98.476 hbts de 1992 à 2000 soit un taux d’accroissement de 4,86%. La population de la Commune est estimée en 2004 à 110 153 habitants en 2004 selon INSAE. La densité moyenne de la commune est de 33 habitants par km2 contre 18 habitants par km2 pour le département de l’Alibori. La plupart des ménages sont dirigés par des hommes avec un taux élevé de polygamie surtout en milieu Islamique.

Cette population est très inégalement répartie. Ainsi, l’arrondissement de Malanville 39.081 habitants est le plus peuplé et viennent ensuite les arrondissements de Guéné 27 321 habitants, de Garou 17 597 habitants, Madécali 15 288 habitants et Toumboutou (10 867). La population urbaine est seulement concentrée dans l’arrondissement de Malanville soit un taux de 36,25%. Les femmes représentent 50,76% de la population contre 49,23% pour les hommes. Selon les projections de l’INSAE, partant de l’hypothèse d’un taux d’accroissement moyen annuel de 4,86% , la population attendue pour 2007 pourrait atteindre 129.565 habitants. Les principales ethnies de la commune sont : Dendi, Peulh, Mokollé, Djerma, Haoussa, Nagot,Yoruba, Bariba, Mina, Adja, Goun, Fon et kotocoli.



2. Les Mouvements migratoires


De par sa situation frontalière, la population de la commune Malanville est en perpétuel déplacement surtout vers le Nigéria à l’Est de la commune pour étudier l’arabe ou en quêtes du mieux-être. La commune abrite une forte communauté de population d’immigrés venus de toutes origines. L’attraction de ces populations pour la commune est due aux intérêts que présentent son grand marché international et aussi les possibilités d’emplois agricoles pour les immigrés dans les champs et les jardins. On observe également un fort taux d’émigration des hommes dont l’âge varie entre 18 et 35 ans surtout en saison sèche en direction de l’intérieur du pays et des pays limitrophes pour y mener des activités agricoles, pastorales, commerciales et religieuses. Aussi, un fort mouvement 3 des hommes s’effectue à l’intérieur du Bénin et des pays de la sous-région pour des raisons commerciales, agricoles, d’exploitation forestière, de vagabondage, de mendicité, de vente saisonnière d’eau (Garoua)

un Peulh de Malanville

Une peulh de Malanville

Ecrivez-nous un message

Email:
Sujet:
Méssage:
Contrôle Anti-spam : Combien font 1+1 ?