Arrondissement de Guéné

De par sa situation géographique, l’arrondissement de Guéné occupe une position privilégiée dans la commune. Le chef-lieu de l’arrondissement est au carrefour de l’axe central Kandi Malanville et Kandi Karimama.

Le chef-lieu de l’arrondissement de Guéné est à 25 Km du chef-lieu de la commune et dispose de cinq (05) élus communaux. Cet arrondissement compte dix (10) villages administratifs et est limité au nord par l’arrondissement de Toumboutou, au nord est par l’arrondissement de Malanville, à l’est par l’arrondissement de Garou, à l’ouest par la commune de Karimama, au sud par la commune de Kandi et sud est par l’arrondissement de Madécali.

Selon le Recensement Général de la Population et de l’Habitat (RGPH) 2002, l’arrondissement de Guéné compte 25.206habitants et est majoritairement composé de Dendi. Les habitants sont essentiellement des agriculteurs et des agro-éleveurs. L’arrondissement de Guéné dispose d’énormes potentialités agricoles et environnementales : des terres cultivables, de retenue d’eau, quelques bas-fonds, la forêt classée de Goungoun et la zone cynégétique de la Djona. Les femmes s’adonnent plus aux activités de jardinage et de transformation des produits agricoles.

Cette partie est perçue sous l’angle de la répartition spatiale des infrastructures socio communautaires sur l’ensemble du territoire de l’arrondissement. Nous allons aborder successivement les volets éducation, santé, eau potable qui sont les domaines sensibles à la vie et ensuite étudier le volet culture, loisir et sport.

Volet éducation

L’éducation constitue un maillon très important du développement. La satisfaction de ces aspirations profondes des populations en matière de l’éducation permet de sortir de l’ornière l’arrondissement. Il s’agira de mener des actions dans le sens de:

o l’amélioration de la scolarisation des enfants surtout les filles ;

o l’augmentation de la couverture en infrastructures et équipements scolaires concourant à l’atteinte de l’objectif 7 des OMD ;

o la réduction du taux de déficit en enseignants de qualité ;

o la construction d’un Collège d’Enseignement Général (CEG) au chef-lieu de l’arrondissement.

Volet santé

Comme le dit un adage populaire : « la santé n’a pas de prix ». Cela dit, la santé constitue la condition sine qua none pour la réalisation des objectifs assignés, que sont l’amélioration des conditions de vie des populations à travers la fourniture des services publics de qualité. La promotion de la santé au niveau de l’arrondissement passe par :

o l’organisation des journées d’échanges avec les populations sur les prestations des centres de santés et les coûts abordables pour les soins et achats des produits pharmaceutiques ;

o l’équipement et la clôture du Centre de Santé d’Arrondissement (CSA) et les dispensaires isolés ;

o le recrutement et la formation du personnel de santé ;

o un plaidoyer pour la construction du dispensaire de Kambouwo-Tounga.

Volet eau potable

L’eau est source de vie. Elle est donc indispensable à la vie des êtres vivants. Son contact avec un objet souillé constitue un problème de santé publique. L’eau de boisson doit être potable, donc débarrassée de toute impureté. Il va falloir alors prendre beaucoup de précautions en vue de sa conservation. L’arrondissement de Garou dispose des ouvrages hydrauliques mais la qualité des eaux est souvent compromise par les populations. Des actions doivent être menées à tous les niveaux en vue d’améliorer la couverture en eau potable. Il s’agira de :

mettre en place des programmes d’Information, d’Education et de Communication pour un changement de comportement (IEC/CC) par village pour sensibiliser les populations pour préserver l’environnement autour des ouvrages d’eau :

o assurer la maintenance des ouvrages d’eau sur l’ensemble du territoire de l’arrondissement

o renforcer les capacités des comités villageois de gestion des ouvrages d’eau

o augmenter le nombre d’ouvrages d’eau dans tous les villages et localités de l’arrondissement

Culture, loisir et sport

Les cultures, loisirs et sports sont nécessaires pour l’épanouissement de la jeunesse de l’arrondissement. La réalisation des aspirations ci-dessous peut renforcer l’économie locale. Il s’agira de :

o faire la promotion des danses, contes, légendes, devinettes, jeux et loisirs des localités de l’arrondissement ;

o redynamiser les mœurs traditionnelles de l’arrondissement ;

o construire et équiper les centres de loisirs et aires de sport ;

o créer et dynamiser assez de clubs de sports et loisirs.

Succès de l’arrondissement de Malanville

Avec l’appui de l’Etat, les Partenaires Techniques et Financiers (PTF) et la dynamique de la population, l’arrondissement de Malanville peut compter à son actif des succès sur plusieurs domaines à savoir :

o la participation de la population à la construction des ouvrages socio communautaires (école, centre de santé, dispensaire isolé, approvisionnement en eau potable)

o l’organisation des cours de vacance et des cours de renforcement aux élèves du CEG

o l’existence d’un centre d’accueil des enfants de la rue (GRAD ONG et APEM ONG)

o l’existence de deux dispensaires isolés (Bodjécali et Kochi)

o l’électrification de Bodjécali

o la présence de correspond local ORTB dans l’arrondissement

o la formation et installation des brigades civiles

Potentialités de l’arrondissement de Malanville

L’arrondissement de Malanville dispose de potentialités qui dorment et sur lesquelles il peut compter pour amorcer son développement. Au nombre de ces potentialités, nous pouvons noter :

o l’existence de l’Hôpital de Zone (HZ)

o l’existence des ONG intervenants dans le domaine de l’éducation

o l’existence de marché international

o la présence d’une gare routière internationale

o l’existence d’un collectif des artisans appuyé par la Coopération Suisse

o l’existence d’institution de financement des artisans : CFAD, PADME, CLCAM et CPEC

o l’existence des organisations professionnelles des éleveurs et des producteurs (éleveurs : UCOPER, ASPEB ; agriculteurs : CORVO, UGPPM, GVPR, GJPR

o l’existence de sites touristiques (faadala)

o l’existence de collines avec de beaux paysages

o la berge lagunaire

o l’île en face de Gaya

La Santé à Malanville

L’arrondissement de Malanville est plus ou moins couvert en matière de formation sanitaire. En dehors du centre de santé d’arrondissement situé à Tassi-Tédji, l’arrondissement dispose d’un hôpital de zone basé à Tassi-Zénon. Les difficultés d’accès aux soins de santé constatées dans certaines localités sont souvent liées à la dégradation avancée des pistes et les frais d’accès aux soins sont élevés selon les populations ; ce qui réduit les fréquentations de ces formations sanitaires par les populations. Au niveau des formations sanitaires, on note l’insuffisance du personnel, d’équipements adéquats et de médicaments essentiels ; ce qui ne permet pas d’offrir aux populations des services de qualité.

Problématique vécue :

Malgré une couverture sanitaire plus ou moins acceptable des formations sanitaires, certaines localités ont des difficultés d’accès aux soins de qualité. Ces difficultés sont liées pour la plupart à la dégradation avancée des pistes et aux soins très élevés selon les populations.

Les Problèmes d'accès à l’Education

Les problèmes éducatifs dans l’arrondissement de Malanville se posent en terme de : insuffisance de salles de classe et de mobiliers ; salles de classe en matériaux précaires (Houro-Yésso), effectif pléthorique des salles de classe surtout dans les classes de CI et CP due à la gratuité des frais de scolarisation et absence d’école dans les quartiers comme Galliel et Wollo. L’absence d’école dans le quartier Galliel conduit les élèves et écoliers à traverser fréquemment la route inter-Etat et s’exposent ainsi à des risques d’accidents.

Par ailleurs, l’insuffisance de salle dans certaines localités éloignées comme Golobanda, Money, Kochi Zénon et Tassidjindé amènent les écoliers qui passent en classe supérieure à parcourir de longue distance pour se rendre dans leur nouvelle école.

Pendant la saison pluvieuse, ces écoliers n’arrivent pas à se rendre facilement en classe non seulement du fait de la distance de leur résidence à l’école mais aussi l’impraticabilité des routes et de leur inondation.

Problématique vécue

Bien que ce soit le chef-lieu de la commune, l’insuffisance d’infrastructures et d’équipements se pose avec acquitté. L’absence d’école à Galliel, l’un des plus vastes quartiers de l’arrondissement central conduit les élèves et écoliers à traverser tout le temps la route inter-Etat et s’exposent ainsi à des risques d’accidents. Par ailleurs, les longues distances effectués par les écoliers et écolières les épuisent et contribuent énormément à la baisse de leur rendement en fin d’année.

Echecs de l’arrondissement

Malgré les efforts consentis par l’Etat, les PTF, les ONG, l’administration communale et les populations, l’arrondissement de Malanville est confronté à des difficultés auxquelles il faut agir pour améliorer les conditions de vie des populations. Les difficultés rencontrées souvent sont énumérées comme suit :

o l’insuffisance de salles de classes et de mobiliers dans certaines écoles

o le quasi absence de cantine scolaire dans la plupart des écoles

o l’inexistence d’un centre d’accueil pour les élèves ruraux

o l’inexistence de bibliothèque

o l’absence d’un orphelinat dans l’arrondissement

o les coupures de l’électricité

o une absence d’infrastructures et équipements de loisirs et sports

o une faible valorisation des danses traditionnelles

o un manque de leadership féminin

Potentialités de l’arrondissement de Malanville

Obstacles de l’arrondissement. Plusieurs obstacles entravent le développement de l’arrondissement de Malanville. Nous pouvons noter :

o Absence de radio locale

o Mauvaise qualité du son et de l’image de l’ORTB

o Non obtention de la fréquence de radio communautaire

o Difficultés d’accès à Kochi

o Absence de politique adéquate d’habitats

o Insécurité foncière

o Absence de stratégie de gestion de la transhumance transfrontalière

Ecrivez-nous un message

Email:
Sujet:
Méssage:
Contrôle Anti-spam : Combien font 1+1 ?