Faiblesse de l’arrondissement

Plusieurs facteurs limitent le développement de l’arrondissement. Ces facteurs peuvent être considérés comme des échecs ou des obstacles pour l’arrondissement.

Echecs de l’arrondissement

Malgré les efforts consentis par l’Etat, les PTF, les ONG, l’administration communale et les populations, l’arrondissement est confronté à des difficultés auxquelles il faut agir pour améliorer les conditions de vie des populations. Nous pouvons citer comme difficultés :

o l’insuffisance de salles de classes et de mobiliers

o le faible taux de scolarisation

o la quasi absence de cantine scolaire

o le sous équipement du dispensaire isolé de Sakanwan-Tédji et de l’UVS de Molla

o la forte affluence autour des ouvrages d’eau

o le taux d’intérêt des IMF élevés

o le manque de leadership féminin

o la non tenue des conseils de village

o une absence d’infrastructures et équipements de loisirs et sports

o la non prise en compte des préoccupations des minorités

Obstacles de l’arrondissement

Plusieurs obstacles entravent le développement de l’arrondissement de Toumboutou. Nous pouvons noter :

o une absence d’école maternelle

o l’inexistence de collège d’enseignement général dans l’arrondissement

o Insuffisance d’enseignants qualifiés dans certaines EPP

o une absence de pré-électrification rurale

o un manque de suivi et de renforcement des comités de gestion des points d’eau

o un manque de marché à bétail

o une difficulté d’accès dans des localités enclavées (Molla, Gorouguindé, Haman-Tounga, etc…)

o une multiplication des braquages à travers les axes (il y a six (06) ans et plus)

o un non enregistrement des structures d’organisations féminines

o l’absence de poste avancé de la gendarmerie

Ecrivez-nous un message

Email:
Sujet:
Méssage:
Contrôle Anti-spam : Combien font 1+1 ?