Forces de l’arrondissement

La problématique de développement fait ressortir les forces et faiblesses de l’arrondissement.

Les forces résultent des succès enregistrés et des potentialités dont disposent l’arrondissement.

Succès de l’arrondissement

Avec le concours constant de l’Etat, les Partenaires Techniques et Financiers (PTF) et la dynamique de la population, l’arrondissement de Madécali peut compter à son actif des succès sur plusieurs domaines :

o la participation de la population à la construction des ouvrages socio communautaires (école, centre de santé, dispensaire isolé, approvisionnement en eau potable)

o la présence d’association des mères d’élèves dans tous les villages de l’arrondissement (œuvre de DERANA ONG)

o l’existence d’éclairage public au chef-lieu de l’arrondissement

o la présence de hangars modernes à Madécali et Sendé

o un fort investissement de la population aux activités agro-pastorales

o la réalisation d’un inventaire du patrimoine touristique réalisé

o la présence de relais communautaires d’assainissement dans les villages

o le règlement à l’amiable des conflits entre agriculteurs et éleveurs

o la formation et installation des brigades civiles

Potentialités de l’arrondissement

L’arrondissement de Madécali dispose de potentialités qui dorment et sur lesquelles il peut compter pour amorcer son développement. Au nombre de ces potentialités, nous pouvons noter :

o l’existence du centre de santé d’arrondissement et d’un dispensaire isolé à Kassa

o la présence d’une source thermale (puits artésien à Madécali)

o l’existence des ONG d’intermédiation sociale (SIAN’SON, APEM, etc….)

o l’existence des CGPE autour des ouvrages d’eau

o l’existence de carrières de graviers à Koaratédji-Sendé, et de sable à Madécali

o la proximité du Nigéria

o l’existence d’un poste avancé de sécurité des forces de l’ordre à la frontière à Kassa

o l’existence d’agents d’encadrement de l’agriculture d’élevage et de la pêche

o l’existence de sites touristiques (collines coupé au temps des ancêtres à Nafa ; un puits artésien à Madécali ; un puits sur la colline à Tuurugo )

o l’existence d’un agent des eaux et forêt

Ecrivez-nous un message

Email:
Sujet:
Méssage:
Contrôle Anti-spam : Combien font 1+1 ?