Équipements marchands


La route inter Etat Bénin-Niger constitue un atout considérable pour la promotion de l’économie locale. En effet, les commerçant(e)s en provenance du Ghana, Lomé, Lamakara, Alédjo, Djougou, Parakou et un peu partout dans le pays pour le marché central de Malanville, ravitaillent l’arrondissement en vives, en fruits et en produits manufacturés.

Par ailleurs, les potentialités propres de l’arrondissement reposent sur le marché central de Guéné, le marché à bétail de Guéné, la retenue d’eau, les carrières de gravions et sable, sans oublier les terres cultivables et les bas-fonds. Il faut noter que le marché de divers, à bétail et les carrières ne profitent pas directement à l’arrondissement. La gestion de ces équipements marchands et des carrières relèvent de la Mairie.

L’arrondissement cultive le plus le coton, l’arachide et le maïs. Les s’organisent en petits groupes et pratiquent le jardinage et les activités de transformation des produits agricoles.

Problématique vécue :


L’arrondissement dispose des équipements marchands et carrière dont la gestion lui échappe.

Perceptions différenciées

Les groupes ont analysé les contraintes en fonction de leurs intérêts stratégiques. Le développement de l’arrondissement selon les différents travaux se perçoit de la manière suivante :

Perception des femmes

Selon le groupe des femmes, la réalisation des actions ci-dessous permettent d’améliorer leur condition de vie. Il s’agit de :

o l’amélioration de la qualité des soins de santé ;

o l’amélioration de la scolarisation des filles ;

o l’amélioration de la couverture en eau potable de qualité ;

o l’accès facile aux crédits ;

o l’accès facile et à moindre coût aux matériels de transformation ;

o la promotion des Activités Génératrices de Revenus (AGR) des femmes.

o Perception des jeunes

o Les jeunes pour eux, le développement de l’arrondissement de Guéné dépend de la réalisation spatiale des actions suivantes :

o la construction des infrastructures de loisir et leurs équipements (maison de jeune et terrain de sport) ;

o l’accès facile aux motopompes, tracteurs et aux intrants de qualité ;

o la construction des magasins de stockage pour conserver les produits vivriers ;

o l’accès facile aux équipements de musique

o la construction des latrines publiques ;

o la construction des hangars modernes dans les villages.

o Perception des vieux

Les résultats issus des travaux de groupe des vieux révèlent :

o l’aménagement des pistes de déserte rurales ;

o l’électrification du chef-lieu de l’arrondissement ;

o l’aménagement des sites touristiques.

Ecrivez-nous un message

Email:
Sujet:
Méssage:
Contrôle Anti-spam : Combien font 1+1 ?